T +41 27 472 75 00 | welcome@lebristol.ch

Header Activites

Histoire de Loèche-les-Bains

Petit village germanophone, Leukerbad compte approximativement 1500 habitants. Niché au milieu des montagnes valaisannes, il possède la plus importante offre de sources thermales alpines. Sa situation au cœur du canton en fait le point de départ idéal pour des excursions en direction de la vallée du Lötschental dans le Haut-Valais, de Kandersteg ou de Crans Montana et Zermatt pour vos rendez-vous mondains.

 

Johann Wolfgang von Goethe

Romancier, dramaturge, poète, théoricien de l'art et homme d'État allemand

1749-1832

« Cette eau n’a pas la moindre odeur sulfureuse, aux lieux où elle jaillit; où elle passe, elle ne dépose pas la moindre parcelle d’ocre, aucun métal, aucune terre ; comme une eau pure, elle ne laisse derrière elle aucune trace. »

Origines

Blason de Leukerbad

Une longue histoire

L’histoire de Leukerbad est probablement bien plus ancienne que nos livres d’histoire l’ont longtemps relaté. En effet, des traces celtes ainsi que des objets ayant appartenu aux Vespasiens et aux Dioclétiens prouvent que les Romains profitaient déjà des sources thermales locales. Bien que la naissance de Leukerbad puisse être estimée aux alentours du IVe siècle avant Jésus-Christ, il faut attendre l’an 1501 et l’acquisition des droits des bains par l’évêque Matthieu Schiner pour que ce lieu devienne une des premières destinations touristiques en Suisse.

La renommée de Leukerbad

Environ 200 ans plus tard, en 1779, des personnalités importantes commencent à affluer. Le premier à venir profiter des bienfaits thermaux de la station fut Johann Wolfgang von Goethe. En 1877, c’est au tour de Guy de Maupassant, suivi un an plus tard par Mark Twain. Irrémédiablement séduits par la beauté des paysages et par les vertus bienfaisantes de ses sources thermales, ces célébrités ont fortement contribué à forger la renommée de Leukerbad.